Le centre Jean Moulin témoigne du génocide

Au début de notre sortie média, nous sommes allés au centre Jean Moulin .

       Créé en 1967 à l’instigation de Jacques Chaban-Delmas, Compagnon de la Libération, Délégué Militaire National du Général de Gaulle en France occupée et maire de Bordeaux pendant 48 ans, le Centre National Jean Moulin est installé dans un immeuble édifié au milieu du XIXe siècle.
jean-moulinJean Moulin
Sachsenhausen_clothes
Nous y avons vu des témoignages sur le génocide Juif : photos, expositions, diaporama et de véritables objets appartenant à des prisonniers. La guide nous a parlé des camps de concentration et d’extermination . Les habits rayés des prisonniers étaient appelés « Pyjamas« . Pendant l’exposition nous avons pu voir des vêtements d’époque conservés.
Les prisonniers étaient classés par catégories « nuisibles » selon les nazis : l’étoile jaune pour les juifs, une étoile rose pour les homosexuels ou l’étoile marron pour les tziganes. Ces personnes ont subit les pires tortures à cause des nazis.
Les juifs ont été marginalisés à cause des lois de Nuremberg en 1935. C’est en mars 1933,  à peine un mois après qu’ Hitler soit devenu chancelier, que  le 1er camp de concentration situé à Dachau a ouvert. En 1939, la guerre mondiale a éclaté et Hitler a conquis pays après pays en mettant en route le processus génocidaire, Pologne, Danemark, Norvège, Pays-Bas, tous y passeront. En 1940 la France conquise est coupée en deux.
Des groupes de commandos SS appelés « Einsatzgruppen » commandés par Himmler sont divisés en 4 groupes. Chaque groupe prend une partie du territoire conquis. Leur but est de tuer tous les dirigeants communistes mais aussi les juifs. Ceci est appelé <<la Shoah par balles>>. Comme l’opération était trop coûteuse, Hitler et les dirigeants nazis ont décidé de déporter toutes les « races » et « indésirables ».
C’est en 1942 que la réunion de Wansee prend la décision de la <<solution finale>>.
Les prisonniers sont tous « triés » (c’est la sélection), ils sont divisés en deux groupes : ceux qui sont aptes au travail partent pour le Reich dans des camps de  concentration, comme celui dAuschwitz 

25545_une-auschwitzCeux qui ne sont  pas adaptes au travail, sont dirigés vers les chambres à gaz, camouflées en douche pour éviter la panique.Le gaz utilisé s’appelle le Zyklon B un gaz très puissant. Ensuite les corps étaient brûlés dans des fours crématoires. Cette opération s’est déroulée dans des camps d’extermination.

C’est en 1945 que les camps sont libérés grâce aux alliés.

Ce génocide a fait a peu près plus de 6 millions de morts.